Collection gratuite et virtuelle

Pour aider à améliorer le site, vous pouvez transmettre des cartes postales.
Scannez ainsi ces documents dans une résolution maximum en JPEG de préférence.
Envoyez-les ensuite à l'adresse suivantes : bsdjack@laposte.net
Toutefois aucune réponse ne sera établie sur demande d'achat de cartes.
BONNE VISITE ET MERCI

Retour index

8 - LA HALLE AUX BLES

Avant 1750, il semble que d’anciennes halles ouvertes en structure de charpente, sorte de magasin central, soient implantées sur la place du marché où sont apportées par voitures, le blé et d’autres denrées.

LA CONSTRUCTION

Les Halles

Le commerce de blé et de grains étant de plus en plus important et la ville avec les seules arcades de la mairie, ne disposant pas d’équipements suffisants puis adaptés pour recevoir ces céréales, en février 1822, le conseil municipal de Raon l’Étape décide la construction d’une Halle aux blés. La Halle aux Blés est construite dans un style néo-classique entre 1825 et 1827. Le bâtiment est implanté sur un ancien îlot au cœur de la vieille ville, ouvert sur la place traditionnelle du marché (rue Jules Ferry). Il est adossé au café des Halles (Marande Pépiniériste). Le projet est confié à l’architecte Jean GRILLOT. Il comprend un rez-de-chaussée formant un marché couvert s’ouvrant sur les rues Jules Ferry et du Grand Cerf (rue Pierre Curie) qui communiquent grâce à de large baies fermées par des serrureries pour assurer une sécurité puis possède des greniers de stockage. En 1852, le conseil municipal décide une extension du bâtiment de trois travées.

Plan des Halles 1828

RESTRUCTURATION DU BÂTIMENT

Durant 1914-1918, le bâtiment, tout comme le centre ville, est gravement endommagé. De plus, le commerce de grain ayant décliné, l’affectation du bâtiment change. Une réorganisation complète de l’intérieur est effectuée : marché populaire au rez-de-chaussée devient couvert et l’étage est aménagé en théâtre. Le hall d’entrée monumental est bâtit en lieu et place de l’ancien café des Halles et de la tour. En 1919, la partie Nord est transformée. Sa restructuration est confiée à l’architecte Paul FURST de Saint-Dié. L'architecture du 18ème siècle à l'extérieur est de PASTICHE. Les lustres réalisés par HELMRICHE de Nancy ainsi que l’escalier avec les rampes puis garde corps en fer forgé par Paul JEANDEL et des sculptures par ROHMER, constituent un patrimoine « art-déco » remarquable. Les travaux de reconstruction seront terminés en 1928. Depuis leur reconstruction après la première guerre mondiale, les Halles sont le centre de la vie culturelle de la cité. Le bâtiment est d’une surface de 850 mètres carré au sol soit 1700 mètres carré sur deux niveaux. La deuxième guerre détériore principalement les vitres et les portes mais les réparations n’entraînent aucune modification. Aujourd’hui encore, un culot d’obus est visible à l’angle gauche de l’édifice.

Plan d'alignement de 1838

RÉNOVATION

L’inauguration d’un nouveau théâtre a lieu juin 1987. A nos jours, la Halle aux blés, restaurée en 2002, abrite le théâtre, le cinéma municipal, une salle d'exposition, la salle Émile GALLE et le poste de police municipal.


 Les halles
Les Halles

Autres pages : Accueil 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10